Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



mon défie

Je suis revenu le voir pendant son sommeil,pour me prouver a moi méme, que j’était un monstre sans pitié. En effet il était idiot pour moi qu’un mortel m’attendrisse. Poutant quand je vis sont visage, je su que je serait incapable de lui faire quoi que se soit. Ce serait monstrueux pour moi si mon instinct arrivais a prendre le controle, et me forcait a prendre sa vie. J’imaginait son future, il aurait une belle épousse dévouer, de beau enfant, une belle maisons. J’eue un pincement au coeur, quand je me rendit conte que je ne pouvais en aucun cas, faire partie de sont future. La nuit passa sans que j’eu quitter sont viage de mon regard. Il était la, je le désirait, en tant que femme mais aussi en tant que vampire. J’avais l’impressions que sont sang m’appelait Qui était se simple mortelle pour me forcera l’aimer?

Le jour se leva, c’est yeux s’ouvrat.   Il croisa un bref instant mon regard. Je ne pouvis plus bouger. Sont corp nu sortie de sous sa couette, je ne pouvais m’empécher de le dévorer des yeux. Seigneur qu’il était beau. Il s’approcha de moi. Je m’extasiait en regardant la moindre parcelle de sont corp. C’était un ange venu de mon propre paradis, afin de me faire connaitre l’ultime pécher. Il m’attirat  lui, ce que fesait tout les homme face a ma beauté démoniaque, je paussait mes lévre sur les sienne. J’était si proce de lui maintenant que je sentis sont organe ce hisser contre ma cuisse. Sa y ai j’allais avoir ce que je désirait. Sont corp serait a moi, a moi seul pour la nuit. Sa main passa sous ma chemise et m’arracha un gémissement, puis il me retira le surplue de tissus habillant mon corp. J’était nu devant c’es yeux remplie d’admiration. Sa main déscendit le long de ma poitrine, de mon ventre…

Tout d’a coup je vis le coran sur sa table de chevet. Je n’avait aucun droit de lui faire l’amour. Nous étions pas marier. Si dieu éxiste, je devais protéger le salue de sont ame. Je partie de sa chambre maudite. Je quittais l’endroit ou nous étions. Lui et moi, ensemble. Je devait mettre mes désire de coté, pour son salue, et pour son ame. Pour la mienne il était trop tard se que je regrettais. J’avais deja coucher, mentis, convoité, tuer. Lui était si pur que je ne devais pas le souiller de mon corp. J’aurais du garder mon corp vierge afin de lui donner en ultime présent. Moussa humain inconsient, tu a pris mon coeur, prend en soin, cars la prochaine fois je prendrait ton sang, ta vie, ton ame, afin de ne plus les désirer…..

.
 

MOUSSA TATOU l’ultime tentation.

Le 1 aout 2009,

Il était la, dans la ruel. Cette homme qui ce doutais méme pas qu’il était pourchasser. Son odeur était douce. Soudain, une odeur plus douce éveilla mon instinct. Je le désirait, je voulait sentir son sang chaud circuler dans la moindre parcelle de mon corp. Je décidat d’aller a sa pourcuite, de prendre son ame. Je voulait entendre c’est supplication: non…. NON ….

Mais enfin je le vis, toute mais envie de meurtre se son évapporer. Je ne pouvais pas le tuer, comme je l’aurais fait avec n’importe qui. Il était magnifique, son teint foncer différait de ces habit clair. Je le vie sourire, il se promenais. Sa carrure imposante, son torse, m’on fait frémir. Puis il sourie a nouveau, et je pu voir l’étendut magnifique de ses dent, de ces lévre. Je ne puis vous expliquer a quel point son sang m’appelait, je le désirait comme aucune personne au par avant. Les pulsation de son coeur me fit sursauter d’effroie. Il battait trop vite. Je continuait toujour de le suivre. La rue le mena a un charmante demeur. L’odeur de sont sang, toujours pésente, me tirallait les entrailles. Puis des larmes de sang s’écoullaient le long de mes joues, au moment ou je le voyait, par la fenétre faire la sieste.  Son visage mi-homme mi-enfant était magnifique, mais je regrettais ne ne pas pouvoir voir ces yeux, cacher derriére ces paupillaire close. Je prie méme dieu, moi qui n’était qu’un démons, de me tuer afin de m’éloigner de lui. Le diable avait du le créer pour moi, il était mon ultime tentation. Je devais le prendre dans mon étreinte mortel. Lui faire gouter a mon baizer funeste au creu de son cou.Mais, quelque chose m’empéchat de toucher a un seul de c’est cheveux brun.

Je compris alors, qu’un désire, plus fort que l’appelle au sang, me tenais. Je désirait ces lévre sur les mienne. Je désirait entendre sa voie gémir mon nom. Je le désirait a mes coté. Seulement je m’était promis a moi méme de ne pas créer d’autre membre de mon espéce. Que pouvais donc faire? Les relation humain vampire était prohibé. Je ne pouvais combler aucuns de mes désire a son encontre. Trop de chose nous séparait, il ce doutais méme pas de mon éxistence. Je regrettais un bref moment de ne pouvoir étre humaine, allonger dans ces bras en ce moment méme.

Tout d’un coup, je sentie une brulure au font de ma george. Je savais ce que c’était: la soif. Son sang chantais pour moi il m’appelait. Je ne devais pas repondre a son appelle. Je ne pouvais pas le tuer. Je ne pouvais me montrer a lui, pour le manger. Pourtant, ma george enflammer me disait de prendre son sang, prendre sa vie. La voie de quelqu’un appella la personne méme que j’épargnait; MOUSSA A TABLE!!!!!  Moussa était donc le nom de mon ultime démons, mon ultime soif, mon ultime amour. Je pris mais jambe a mon cou, courrais a vitesse vampirique afin d’échapper a l’envie, de faire de ce stupide mortel mon amant, mon époux, la personne avec qui comblé mon éterniter.

Je le fuis encore et encore, comme les humain me fuit a l’heure du diner.

 

.
 

Prologue

Certains penserons que se blog, n’est que pure calomnie. Ce n’ai pa le cas, sachez que nous, les vampires peuplons votre mondes.  Nous somme partout. Seulement des lois encestrals, disent que nous nous devons de rester cacher des humains, sous penne de mort. Les autres vampires me tueraient s’ils savaient que j’étais la, a vous parler de ma vrais nature. Sacher aussi que notre brave BRAM  STOCKER a beaucou trop d’imagination. Dracula n’a jamais éxister. Il vous a menti, nous les vrais vampires ne mourrons que pars le feu. Je craint qu’un pieu dans le coeur ne nous fasse strictement rien. Quand a l’ail, méme si l’odeur ne nous attire pas particuliérement, elle ne nous repousse pas non plus. Vous pouvez également brandir une croix du christ devant moi, sa me ferait rien,cars je suis contre toute religions.

 

Alors voila, je me permet d’enfins me présenter. Je m’appelle stéphanie. Je suis un vampire de sexe féminin. Comme tout les étre de mon espéce, je me nourris de sang. Par contre, les légende disant que nous ne sortons que la nuit ne sont que pure mensonge. Je peux donc chasser mes proies le jour. Mon met favorie est le jeune damoisseaux d’environs 25 ans. Si vous avez des question intelligente, n’oublier pas de mettre des commantaire. Mais n’oubliez pas, je ne transformeraie aucune et aucun fanatique sur un coup de téte.

  

.
 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

.
 

Navigation


Le blog de Pam |
amour49 |
melodydelvos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Well... just me?
| LES TETES CHERCHEUSES
| s-tank et dans la place